04-05-Chapelle de BelAir06-(2006-05-30)

Chapelle de BEL AIR

La chapelle de Bel-Air dans son environnement (30 mai 2006)

 en arrière plan les immeubles « Le col de la Luère »

Le 3 avril 1958 Marie Jean Olivier Léon Boisson de Chazournes cède à l’Association Diocésaine de Lyon un petit tènement d’immeubles situé à Francheville (Rhône), aux termes d’un acte dont les principaux paragraphes sont reproduits ci-après :

« …Un petit tènement d’immeubles situé à FRANCHEVILLE (Rhône) en façade sur le chemin rural n°25… Ce tènement d’immeubles comprend une parcelle de terrain d’une superficie totale de 4 400 m2 et divers bâtiments d’habitation et d’exploitation . Ce tènement d’immeubles est confiné … à l’ouest par propriété à l’Union des Coopératives d’élevage Alpes Rhône et à la Coopérative de la Production laitière du Bassin Lyonnais, autrefois, M. Boisson de Chazournes, donateur. Il est expressément convenu à cet égard entre les parties ce qui suit :

….Mgr DUPUY, au nom de l’Association Diocésaine prend l’engagement de conserver en nature le tènement d’immeubles ainsi donnés et de l’affecter en totalité à la création d’un centre du Culte Catholique devant former soit l’annexe de la paroisse actuelle de Francheville le Haut, soit une paroisse nouvelle, et par suite à l’aménagement ou à la construction d’une église ou d’une chapelle, de bâtiments pour salle de catéchisme et d’enseignement de la religion catholique, et pour le logement des desservants du Culte Catholique en ce lieu et de leurs auxiliaires laïques. »

04-05-Chapelle de BelAir03-(2006-05-30) modif

Sur le site internet de l’Association « L’Essor de Bel-Air » www.essor-bel-air.asso.fr on relève: « En 1960, le Père Bouchard, prêtre de la paroisse de St Roch, constate l’isolement des habitants du quartier de Bel-Air, à Francheville. A cette époque, les résidences et immeubles que nous connaissons aujourd’hui ne sont pas construits et le quartier ne bénéficie pas encore d’une école, d’une crèche, d’une maison de quartier, d’une pharmacie, d’un docteur. Les habitants de Bel-Air doivent donc systématiquement se déplacer pour leur travail mais également pour l’école et les loisirs. Le Père Bouchard les incite donc à créer une Association et le docteur de Chazournes leur donne généreusement le terrain sur lequel l’ « Essor de Bel-Air » est actuellement implanté. A sa fondation le 4 mai 1960 cette Association se donne un double but:

– Créer un lieu de culte sur le quartier de Bel-Air

- Offrir la possibilité de pratiquer des « loisirs sains et éducatifs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>