Du Moulin du Gôt à Chalon

5 du moulin du Gôt à chalon (p142) pf1h30 environ – pas de difficultés (sauf vers la fin du circuit où le chemin est pentu durant quelques mètres)

Départ du Moulin du Gôt (se garer près du pont).

Ce moulin, est le 2èmede Francheville sur l’Yzeron après le Grand moulin. Un acte d’achat par Me Porte témoigne de son existence en 1450.

Prendre le sentier qui longe l’Yzeron rive droite, en empruntant la chicane métallique nouvellement installée (décembre 2013) mais dont l’accès peut être remis en cause, du fait des travaux annoncés pour la barrage. Le pont date de 1962, date à laquelle il compléta la passerelle du Gôt.

Après un parcours en sous bois des plus romantiques (page 137), le ruisseau forme une grande boucle environ 100m avant le viaduc. Vous y verrez les vestiges du moulin de Bames … le 3èmemoulin de Francheville. On devine des murs d’habitation, ainsi que la levée et le canal qui l’alimentaient.

Le grand viaduc sous lequel vous vous trouvez est celui de l’ancienne voie ferrée de la ligne Paray-le-Monial à Givors, remise en service en 2012 pour la ligne Brignais-Tassin-St Paul et arrêtée pendant de nombreux mois depuis le 3 décembre 2013 pour de graves problèmes du matériel roulant.

Après le coude de l’Yzeron, vous trouverez le gué de Chalon, encore utilisé. La petite route qui le traverse pour rejoindre Cachenoix est le chemin de Chalon.

Mais attention : le retour à Francheville le Haut s’effectue dans l’autre sens, rive droite sans traverser la ruisseau à la passerelle de Chalon (avancer de quelques pas pour voir le gué et la passerelle).

Remonter alors le chemin de Chalon, bien entretenu (mais pentu) qui rejoint la rue de la Doulline qui vous amènera rue de l’Eglise.

Ouverte tous les matins, l’église de Francheville le Haut dont les fondements remontent aux Xième/XIIième siècles « mérite le détour » avec ses objets inscrits et classés au patrimoine historique. On y verra entre autres « L’adoration des bergers » remarquable copie d’un tableau de Van Loo dont l’original est à Chartres (page 104 du livre « Francheville, un patrimoine »), le tabernacle de Vidilli, les fonts baptismaux (ibid. page 107) … et le plus ancien « monument » de Francheville, la pierre de Pascasius (datée de 540 ap. J.-C.).

Au sortir de l’église, reprendre à droite la rue de l’église jusqu’au square des Floralies où vous prendrez à droite le chemin des cailloux qui vous ramènera au moulin du Gôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>